*

Boulangers et chocolatiers

Lyon

Boulangers et chocolatiers

L’histoire d’amour de Lyon avec le chocolat remonte au dix-septième siècle, époque à laquelle deux amoureux du chocolat influents, l’archevêque Alphonse de Richelieu et Anne d’Autriche, approvisionnaient régulièrement la région. L’archevêque consommait du chocolat pour chasser sa mauvaise humeur, et l’abondance de chocolatiers ayant depuis prospéré dans Lyon pourrait expliquer le calme de ses habitants.

 

Comptant environ 50 chocolatiers, dont six gagnants du prestigieux titre de Meilleur ouvrier de France pour la pâtisserie et le chocolat et un pour le chocolat uniquement, Lyon constitue non seulement un pôle créatif de cet art mais perpétue également les traditions. Bernachon, l’une des chocolateries les plus réputées de la vile, prépare son chocolat, de la fève à la tablette, dans son laboratoire derrière la boutique depuis 1953 : impressionnant quand on sait que seule une poignée de chocolatiers en font de même en France aujourd’hui. La présence de Valrhona, un producteur de chocolat de renommée mondiale, à Tain-l’Hermitage au sud de Lyon, garantit à ceux qui ne sélectionnent pas et ne torréfient pas leurs fèves eux-mêmes d’avoir accès à une couverture de grande qualité.

 

Bien que certaines chocolateries, telles que Voisin, se soient développées en ouvrant des boutiques dans tout Lyon et dans la France entière, d’autres ont choisi de conserver leur petite taille, se limitant à quelques boutiques ou même une seule, comme Bernachon. La pâtisserie va souvent de pair avec le chocolat et vous trouverez certains des meilleurs gâteaux dans les pâtisseries-chocolateries comme celle de Sébastien Bouillet, juste à côté de son concept store Chokola dédié au chocolat. Les boulangeries auront de quoi satisfaire vos envies de sucré également : des tartes aux brioches faites avec les pralines roses locales, en passant par les tartes aux fruits rustiques et les mille-feuilles.

Chocolats Weiss

Bien avant que le chocolat « bean-to-bar » devienne la chasse gardée des hipsters de Brooklyn, Eugène Weiss importait des fèves de cacao pour produire des mélanges de chocolat uniques à Saint-Étienne, au sud-est de Lyon. Cette ville possédait déjà une longue tradition de fabrication du chocolat, la première chocolaterie s’y étant installée en 1770 avant d’être suivie par plusieurs autres au cours du dix-neuvième siècle, y compris Weiss en 1882.

 

Avant de s’installer à Saint-Étienne, l’alsacien Weiss a parcouru l’Europe, apprenant les techniques de fabrication du chocolat et perfectionnant la garniture à la praline. Ses créations étaient si populaires qu’il a publié en 1912 le premier catalogue du chocolat de France, le rendant accessible dans tout le pays. Ses magnifiques publications associées à la qualité de ses produits ont fait de lui le premier fabricant de chocolat.

 

Bien qu’elle n’appartienne plus à la famille Weiss, la société ne s’est pas départie des principes de ses fondateurs. Avec un atelier à Saint-Étienne et une poignée de boutiques principalement concentrées dans la région, elle continue de transformer les fèves de cacao en ganache et chocolats fourrés à la praline ainsi qu’en ses populaires tablettes. Les deux à ne pas rater sont le Rouge Baiser, une association inhabituelle de chocolat blanc, fruits rouges et une touche d’agrume, et Lichu, récemment introduit, préparé à partir de fèves produites au Vietnam.

 

http://www.chocolat-weiss.fr/

Bernachon

La première chose qui frappe le visiteur chez Bernachon est un gâteau spectaculaire dans la vitrine, l’équivalent en pâtisserie d’une fraise élisabéthaine. Punché au Cherry, fourré d’une ganache au Gianduja et surmonté d’une explosion de chocolat, Le Président a été créé en 1975 pour le président Valéry Giscard d’Estaing. Le gâteau original pesait 3 kg et était pour 20 personnes. Il est aujourd’hui disponible dans différentes tailles mais reste une pâtisserie signature.

 

Bien qu’elle abrite une pâtisserie et un salon de thé, Bernachon est avant tout une chocolaterie, produisant ses tablettes et chocolats fourrés à la main sur place avec des fèves qu’elle importe principalement d’Amérique latine. Fondée en 1953, elle est restée une entreprise familiale. Elle ne possède qu’une boutique dans Lyon et il est difficile de trouver ses chocolats ailleurs. Deux tablettes uniques que vous trouverez ici sont la Jour et Nuit, au chocolat noir d’un côté et chocolat au lait de l’autre, et la Kalouga, au chocolat noir fourré caramel. Ne passez pas non plus à côté des bonbons de chocolat, dont le célèbre Palet d’or fourré de ganache au chocolat noir et couvert d’une feuille d’or, ou le Pacha, un chocolat noir intense fourré praliné parfumé au Rhum. La fraîcheur est l’élément clé ici et les chocolats sont accompagnés d’instructions pour les savourer rapidement : ce qui n’est généralement pas un problème.

 

(42 cours Franklin Roosevelt, 6th)

http://www.bernachon.com/fr/

Partisan Boulanger

Dans une petite rue du plateau de la Croix-Rousse, cette boutique discrète tenue par le jeune boulanger passionné Bastien Malugani n’est pas une boulangerie ordinaire. Toute l’activité dans la cuisine est visible, de l’apprenti qui roule les croissants et prépare les pains au chocolat aux boulangers façonnant les pains. Bien que les pains croustillants soient fascinants en soi - en particulier le pain du mois (l’un d’eux était composé de lait caillé, prunes et amandes), on ne peut ignorer la friabilité de la pâte feuilletée ou la fraîcheur des fruits blottis dans la crème à l’amande.

 

Le croissant, devenu banal dans de nombreuses boulangeries, retrouve ici ses nobles racines grâce au beurre de baratte, à la levure naturelle et à la farine biologique de grande qualité. Comme pour les pains, les pâtisseries changent avec les saisons : selon le mois vous pourrez trouver des tartes au chocolat, à la poire, aux fraises délicates ou aux mirabelles, ou peut-être une tarte Tatin aux abricots à la place des habituelles pommes. Le mille-feuille est une spécialité habituelle faite avec de la pâte feuilletée, de la crème pâtissière à la vanille et du beurre de noisette. Le tout accompagné d’un service enthousiaste, cela vaut bien un détour spécial en haut de la colline abrupte de la Croix-Rousse.

 

(2 rue du Chariot d’Or, 4th)

http://partisanboulanger.com/

Chokola

À première vue, on pourrait croire qu’il s’agit d’un lieu fantaisiste avec sa cascade de chocolat liquide, sa « bibliothèque » de tablettes de chocolat et ses nouveaux produits comme le rouge à lèvres ou les lunettes de soleil en chocolat. Mais les tablettes de chocolat et les chocolats fourrés de Sébastien Bouillet concurrencent facilement, et même surpassent, ceux d’autres grands noms du chocolat dans la ville, se démarquant par leur équilibre de saveurs et leur fraîcheur.

 

Bouillet, qui tient également l’une des meilleures pâtisseries de la ville, fabrique les chocolats dans une cuisine ouverte dans la même rue. Parmi les parfums les plus inhabituels, vous trouverez la Scheherazade (ganache infusée au thé orange-rose), la ganache de chocolat au lait aux agrumes et la ganache noire infusée au poivre sauvage. Vous pourrez choisir parmi environ 40 tablettes, y compris des chocolats d’origine pure et des versions parfumées faites avec du thé matcha, du gingembre confit et des noix de pécan caramélisées.

 

Comme de nombreux chefs pâtissiers, Bouillet a sa propre idée du macaron, qui est ici couvert de chocolat et fourré au caramel et qui s’appelle le Maca’Lyon. Vous pouvez goûter d’autres de ses macarons et gâteaux dans sa pâtisserie voisine rue des Archers.

 

(3 rue d’Austerlitz, 4th)

http://www.chocolatier-bouillet.com

CONTACTEZ-NOUS

Sign in with
Sign in with your email address
Don't have an account
Country
FRANCE
Site Language: Français
Select Country
asia
Australia
Belgium
Canada
Chile
Denmark
France
Germany
Italy
Peru
Spain
Switzerland
Uk
USA