*

LE QUARTIER CONDE DUQUE

Madrid

LE QUARTIER CONDE DUQUE

Avec ses étroites rues en pente et ses places endormies, le Conde Duque est une sorte de secret raffiné au cœur de Madrid. Bien qu’il soit au centre de la ville, ce n’est pas un endroit où vous auriez naturellement envie de vous aventurer, à moins que vous ne connaissiez son existence, ce qui en fait un quartier moins touristique que d’autres zones du centre-ville. Mais les gens qui le connaissent, même s’ils habitent dans d’autres parties de la ville et au-delà, y viennent pour faire leurs courses dans les magasins alimentaires spécialisés et les gastrobars, de plus en plus nombreux, qui s’ouvrent récemment.

 

Le catalyseur du nouveau statut de ce quartier a été la rénovation, il y a cinq ans, de la maison culturelle Conde Duque, qui occupe un énorme édifice qui, à l’origine, servait de caserne pour la garde royale. Cette structure austère en briques rouges, construite au dix-huitième siècle, occupe tout un pâté de bâtiments, et est maintenant un lieu d’expositions, concerts, théâtre, salons de mode et opéras. En été, la grande cour centrale devient un cinéma en plein air.

 

Après avoir vu une exposition, la meilleure chose à faire est de flâner dans le quartier, en commençant par la rue Conde Duque elle-même. Il n’y a pas (encore) de grands magasins, mais seulement des boutiques qui stockent des vêtements et des accessoires de designers locaux et internationaux que vous ne trouverez nulle part ailleurs dans la ville. Les gens font la queue pour du pain au levain devant la boulangerie artisanale Panic, ou pour acheter un sandwich à emporter chez Crumb, avant de se balader dans les ruelles jusqu’à la Plaza de las Comendadoras, pour y boire une bière.

Quesería Cultivo

Voici le slogan écrit à la craie sur un tableau noir chez Cultivo : #QuesosconRostro, ce qui veut dire « des fromages qui ont un visage ». Le message que la jeune équipe dynamique de sept personnes derrière ce magasin essaie de faire passer est que les produits qu’elle vend sont faits par des gens réels, dont chacun a une histoire spéciale à raconter. Deux membres de cette équipe, Álvaro Carral et Rubén Valvuena, font vraiment leurs propres fromages – Cantagrullas de Valladolid et La Jarradilla de la Cantabrie – qui sont en vente dans le magasin, avec environ 30 autres fromages provenant de toute l’Espagne, et un choix de quelques autres du pays. Les étiquettes indiquent qui a fait le fromage et où, et les vendeurs - y compris Álvaro et Rubén - ont rendu visite aux producteurs, dans leurs fromageries, pour en apprendre davantage sur les fromages de première main.

Ils coupent toujours des éclats de fromage pour permettre aux clients de goûter, et tout le monde dans le magasin discute sur les différentes textures et saveurs. Les fromages artisanaux varient d’un lot à l’autre, il est donc important de continuer à goûter, même si l’on a déjà goûté au même fromage une autre fois. N’est-ce pas une bonne excuse ? Des dégustations plus structurées ont lieu régulièrement dans un atelier à l’arrière du magasin, qui est aussi utilisé par Home Cake pour préparer ses cuissons biologiques. C’est pourquoi, pour une raison ou pour une autre, il y a toujours des arômes délicieux qui flottent ici dans l’air.

ABC Musée du Dessin et de l’Illustration

Pour trouver le musée ABC, il vous suffira de regarder par-dessus les toits de la Plaza de Comendadoras pour localiser la tour en briques rouges qui a appartenu à la première brasserie Mahou, construite en 1891. Bien que Mahou soit encore, et de loin, la bière la plus aimée à Madrid, on ne la fait plus ici, à Conde Duque.

De nos jours c’est l’art graphique plus que l’alcool qui est au centre de ce qui reste du bâtiment original, qui a maintenant une surprenante nouvelle structure de carreaux de verre et d’acier sur ses façades. Se tenir à l’entrée de la cour, avec de la lumière réfléchie dans tous les coins, est comme se trouver à l’intérieur d’une installation artistique : il vaut la peine de venir jeter un coup d’œil, même si l’on n’est pas d’humeur pour voir une exposition.

 

À l’intérieur, il y a en général trois ou quatre expositions en même temps, alors que la collection permanente retrace un siècle de dessins, illustration, design, dessins animés et bandes dessinées, sur la base des archives du journal ABC, qui fut fondé il y a plus d’un siècle et continue toujours aujourd’hui. Seules de petites sélections sont exposées à un moment donné, mais la collection comprend des œuvres par Eugeni d’Ors, Ramón Casas, Eduardo Arroyo et Antonio Mingote.

De Vinos

Boire du vermouth est une chose à la fois traditionnelle et à la mode à Madrid, donc vous ne risquez pas de vous tromper. En fait, le vermouth est fait dans la ville, donc le boire est aussi une expérience culturelle. Les Madrileños (Madrilènes, habitants de Madrid) aiment le boire avant le déjeuner, mais il n’y a pas de règles définies. Un très bon endroit pour commencer votre éducation sur le vermouth est De Vinos, une taverne qui se trouve dans une ex-épicerie de quartier, qui a encore son comptoir originel en marbre, un sol carrelé et des accessoires en bois.

 

Bien que cette taverne semble très vieille-école, elle est plutôt moderne – il suffit de voir la gamme des vins dont on peut boire un verre, entassés sur des étagères fixées aux murs, dont beaucoup sont de petits producteurs situés dans des régions d’Espagne moins connues. Il y a le vermouth Zecchini Rojo de Madrid au fût, et d’autres vermouths de toute l’Espagne, y compris le Petroni de Galice au goût acidulé. Vous pouvez vous contenter de prendre un tabouret et choisir un des vermouths offerts, ou bien faire un pas de plus et vous inscrire pour une dégustation dans l’arrière-salle, où l’ambiance est beaucoup plus détendue et bruyante que dans la plupart des événements de dégustation de vins.

Vous pouvez réserver une session de dégustation de vin ou de vermouth par le biais de Madrid Uncorked.

Muy. Placer en Conserva

Nous avons tous tendance à rendre les choses trop compliquées parfois. Souvent, les choses les plus simples sont les meilleures, et le concept chez Muy est, heureusement, très direct. L’endroit, géré par Marta Romo et Ana Martínez, ressemble à une cuisine espagnole traditionnelle, mais est en réalité une combinaison de bar, boutique et café. Alors que la plupart des endroits insistent sur leurs produits frais, ici les gérantes emphatisent plutôt sur le fait que la plupart des snacks proposés sortent de boîtes ou de bocaux de conserve. Mais il ne s’agit pas de haricots cuits ni de Spam – qui sont des produits d’épicerie de haute qualité -, mais de montrer comment on peut faire des tapas délicieuses avec des ingrédients qui proviennent tout simplement du placard. Les spécialités sont énumérées sur des ardoises murales, et l’espace est équipé de chaises, bancs et tables dépareillés. Derrière le mince comptoir, les étagères sont pleines de boîtes d’anchois, de moules et de cailles, de pots de gros haricots, piments et câpres – avec des casseroles, des poêles et des planches à découper sur toute la surface disponible de cet endroit restreint.

Il y a aussi de superbes fromages et charcuteries. Essayez une assiette de Cecina, le bœuf séché à l’air de Bierzo, dans la province de León - où est née Ana - avec un verre de vin de Bierzo fait de raisins de Mencia, qui est très différent des vins de régions d’Espagne plus connues. Il y a aussi toute une gamme de bières artisanales, et si vous passez un dimanche après-midi, vous pourrez même voir un beau spectacle de Flamenco. On n’imaginerait pas qu’il y ait assez d’espace, mais d’une façon ou d’une autre, tout cela peut se passer au Muy.

Vous pourriez aussi aimer

CONTACTEZ-NOUS

Sign in with
Sign in with your email address
Don't have an account
Country
FRANCE
Site Language: Français
Select Country
asia
Australia
Belgium
Canada
Chile
Denmark
France
Germany
Italy
Peru
Spain
Switzerland
Uk
USA