*

Richmond

Vancouver

Richmond

L’agglomération de Vancouver, souvent appelée le Grand Vancouver, est composée de 24 districts régionaux. Le centre-ville de Vancouver, le grand centre urbain, ne représente que 650 000 personnes. La ville de Richmond est l’enclave chinoise la plus dense de l’agglomération de Vancouver, à 30 minutes de voiture au sud du centre-ville, ou même moins par la Canada Line Skytrain (ligne de train canadienne). Quand les gens disent que Vancouver a la meilleure nourriture chinoise que l’on trouve hors de la Chine, tout le monde se réfère à Richmond.

 

Historiquement village de pêcheurs dormant, Richmond a explosé en tant que métropole moderne dans les années 90 quand elle est devenue un aimant pour les immigrants de Hong Kong sans le sou cherchant un refuge après que la colonie britannique soit retournée sous domination chinoise. Les récents mouvements migratoires ont porté une vague d’immigrants nouveaux riches de la Chine continentale cherchant un havre sûr pour leur argent.

 

Au-delà de la hausse fulgurante des prix de l’immobilier (les Vancouvérois sont obsédés par les biens fonciers), le changement démographique a eu un impact sur la culture gastronomique. Autrefois le foyer des meilleurs restaurants de dim sum cantonais hors de Hong Kong, Richmond s’appuie aujourd’hui sur une cuisine de Guangdong ou de Shanghai plus audacieusement parfumée et qui affiche de façon ostentatoire sa richesse : boulettes couvertes de truffes, ailes de poulet fourrées au foie gras et des celliers remplis de Bordeaux en primeur.

Aberdeen Centre

Toutes les dernières tendances asiatiques convergent sous un toit à l’Aberdeen Centre, un centre commercial exotique qui présente une fontaine à eau extérieure avec des spectacles musicaux toutes les heures, similaires à ceux qui sont présentés à l’extérieur des fameux hôtels et casinos Bellagio à Las Vegas. Lorsqu’il a été construit pour la première fois dans les années 90, l’Aberdeen Centre (qui tient son nom du fameux port touristique de Hong Kong) était le plus grand centre commercial couvert en Amérique du Nord. Il a rouvert en 2003 après une rénovation de 130 millions de dollars (exécutée par l’architecte Vancouvérois de renom Bing Thom), qui l’a rendu presque trois fois plus grand par rapport à sa taille originale : il ressemble maintenant à un papillon lumineux, avec une grande façade arrondie, faite de vitres colorées. 

 

À l’intérieur, trois niveaux de couloirs de shopping autour d’une galerie centrale et d’une cour en forme d’amphithéâtre conçue pour les célébrations festives de la communauté. Les boutiques sont un mélange curieux de magasins de meubles occidentaux et d’herboristes apothicaires traditionnels, tous soutenus par Daiso, le fameux magasin discount japonais où tout – des boîtes à cupcake Hello Kitty aux tasses à thé en porcelaine – coûte 2 $.

 

Chef Hung

La plus grande attraction du centre commercial est sans doute l’aire de restauration disposant de 800 places assises. Des douzaines de vendeurs, y compris de nombreuses franchises populaires asiatiques, distribuent des gaufres à bulles sucrées, des choux à la crème et des barbotines de mangues, parallèlement aux marmites chaudes et aux boulettes. Ne ratez pas le Chef Hung, une boutique de nouilles taiwanaises ayant gagné un award, réputée pour ses nouilles au bœuf travaillées à la main dans un délicieux bouillon noir au goût d’anis.

Golden Village

Quel que soit le budget ou le besoin, vous trouverez une abondance de délices régionaux de Chine ou d’autres pays asiatiques dans le Golden Village de Richmond, un regroupement de quatre îlots de centres commerciaux linéaires et de centres commerciaux près de la Route N° 3. La plus grande concentration de restaurants – plus de 200 sur 3 îlots – est sur Alexandra Road, alias la Rue de la Nourriture.

 

La compétition parmi les chefs de Richmond est connue pour être impitoyable. Le bouche-à-oreille va vite et les mauvais restaurants ne restent tout simplement pas ouverts bien longtemps. C’est peut-être bien le seul endroit où l’on peut faire confiance les yeux fermés à Yelp. Les faux commentaires des amateurs de la cuisine de Richmond ne peuvent pas être achetés ici.

Marché public de Richmond

Bruyant, chaotique et désorganisé : ce sont les charmantes caractéristiques du Marché public de Richmond, qui semble plus vrai que ceux que l’on trouve en Asie et dans toute autre ville. À l’étage principal vous trouverez des boutiques de pâtisseries, viande, fruits, légumes et toutes les sortes de boulettes de poisson que vous pouvez imaginer. Puisque vous y êtes, pourquoi ne pas faire faire un ourlet à votre pantalon ou vous faire couper les cheveux ? Des couturières, des boutiques d’ordinateurs, des magasins vendant des billets de loterie, des vendeurs de DVD piratés, on y trouve de tout.

 

Xi’an Cuisine

Une vaste aire de restauration occupe presque tout le deuxième étage. Parmi toutes les vitrines, celle de Xi’an Cuisine est la plus incompréhensible. La boutique, qui tient son nom de la capitale de la province de Shaanxi, est connue pour ses nouilles préparées à la main. Travaillant sur le comptoir, le chef coupe un morceau de pâte épaisse et la roule rapidement avec ses paumes en une longue corde, qu’il continue d’étirer à une vitesse et avec une précision impressionnante pour en faire des douzaines de fines nouilles. De retour dans la cuisine, les nouilles sont trempées dans une soupe ou frites avec de fortes épices. Essayez le « cutting noodles with lamb soup » (nouilles à couper avec une soupe à l’agneau). Si vous avez encore de la place, finissez avec un hamburger au porc – de l’épaule tendre coupée en morceaux dans un petit pain doré fraîchement cuit.

 

Thé au lait

Le thé au lait est l’une des boissons les plus populaires de Hong Kong. La tradition remonte aux années 60, lorsque le thé de l’après-midi anglais était uniquement servi dans les hôtels haut de gamme et les clubs privés. Les échoppes de rue ont commencé à servir une version plus abordable (mélangé avec du lait évaporé en conserve ou du lait concentré) pour les classes ouvrières.

 

Le secret d’une bonne tasse de thé au lait, c’est le « bas de soie » dans lequel il est infusé. Une composition maison de différentes feuilles de Ceylan est filtrée au travers d’un vieux sac une demi-douzaine de fois.

 

À Vancouver et Richmond, vous pouvez goûter les délices lactés (chauds ou glacés) dans de nombreux cafés à la mode de Hong Kong, qui sont spécialisés en aliments-réconfort occidentalisés comme les fruits de mer recouverts de fromage cuits au four ou les côtelettes de porc cuites.

 

Lido Restaurant, avec ses éclairages verticaux brûlants et ses menus rédigés à la main cloués aux murs sur des cartons roses, est l’une des choses qui apportent la nostalgie préférée par beaucoup. Assortissez votre boisson chaude d’une tarte aux œufs crémeuse ou réchauffez un petit pain à l’ananas avec une couche de beurre au centre. Au Deer Garden Signatures, le thé au lait (la version glacée est la meilleure) est servi avec un toast à la mode de Hong Kong : une tranche de pain de mie en forme d’oreiller délicatement tranchée en quatre triangles sans croûte. Choisissez entre un toast de pain blanc beurré, du lait concentré et un toast beurré ou l’étrangement délicieux lait concentré et beurre de cacahuète.

HK BBQ Master

De tous les bouis-bouis BBQ (barbecue) chinois de Richmond, HK BBQ Master est de loin reconnu comme le meilleur. Même s’il est caché par rapport à l’allée principale dans un parking du rez-de-chaussée à côté de la chaîne alimentaire Superstore, ce fournisseur de viande servie rapidement est facile à trouver : cherchez simplement la longue file d’attente qui s’étend généralement sur le trottoir. Que ce soit pour emporter ou manger sur place, tout le monde commande au comptoir, une chaîne de montage pratique où les cuisiniers préparent la viande grillée sur des crochets de rôtissage et accrochent les portions à commander. Des menus servis sur des plateaux en polystyrène sont proposés avec du riz blanc et une part abondante de légumes verts.

 

HK BBQ Master est surtout connu pour son rôti de porc (char siu). Au lieu de rôtir un cochon entier, le propriétaire n’utilise que la poitrine de porc. Cela permet d’avoir pour chaque morceau la même quantité de viande maigre et de gras tendre fondant sous une couche de peau grillée. Le porc BBQ glacé au miel et le canard caramélisé sont tous les deux excellents, mais le joyau sous-estimé ici, c’est le poulet à la sauce soja. Ne laissez pas les oiseaux crus à fossettes et aux coups dégingandés exposés dans la vitrine vous dissuader. Arrosé d’une sauce aux oignons verts et au gingembre, ce poulet mariné légèrement sucré fait venir l’eau à la bouche.

Vous pourriez aussi aimer

CONTACTEZ-NOUS

Sign in with
Sign in with your email address
Don't have an account
Country
FRANCE
Site Language: Français
Select Country
asia
Australia
Belgium
Canada
Chile
Denmark
France
Germany
Italy
Peru
Spain
Switzerland
Uk
USA