*

Les guides du Goût

Barcelone

Ces dix dernières années, Barcelone est sans doute devenu une des meilleures villes du monde pour la nourriture. Un paradis épicurien de fruits et de légumes frais, de fruits de mer dignes du sushi, de saucisses artisanales et de fromages de ferme ; sans mentionner l’huile d’olive semblable à de l’or fondu, et les centaines de vins de petits producteurs (la Catalogne a dix régions viticoles, dont beaucoup sont biologiques, avec une nouvelle tendance pour les méthodes naturelles et biodynamiques, et pour les expérimentations singulières – le cava fumé, quelqu’un en a entendu parler ?). Barcelone a aussi des bars dédiés aux gins et aux toniques, des bars à cocktails, quelques-uns des chefs les plus innovants et audacieux du monde, des tapas qui ont l’air d’œuvres d’art, et – de plus en plus – des camions pour la vente ambulante, des festivals de street food et des clubs de dîner éphémères. Ce n'est pas étonnant que plus 9 millions de visiteurs viennent ici chaque année seulement pour manger.

 

Barcelone, dans son incarnation du XXIème siècle, ne veut pas se reposer sur ses lauriers, et insiste pour faire bouger les choses. Le « snob » au sens traditionnel est en train de disparaître, mais le globalisme est très certainement à la mode, et ses bras sont grand ouverts. Les influences sur la vie quotidienne arrivent de tous les pays du monde, en mélangeant les techniques, les traditions et les saveurs catalanes avec celles du Pérou, du Mexique, du Japon et de la Chine. Des fumoirs canailles produisent des pastrami divins sur leur terrasse ; des cafés torréfient leurs propres précieux grains de café et fermentent leur thé ; des chefs de cuisine passent autant de temps dans leur jardin que dans leur cuisine.

 

Les quartiers sont devenus des salles à manger virtuelles, avec presque autant de cafés que de personnes, et les dîneurs - ainsi que les chefs qui font la cuisine pour eux - adoptent une approche plus détendue, éclectique et finalement amusante de manger à l'extérieur. Mettre tous les aspects d’accord est le défi le plus grand qui puisse exister sur une liste de choses à visiter – une tâche impossible - mais dans cette ville au moins, vous pouvez avoir l’occasion de votre vie pour essayer.

 

S’il y a un endroit où rester pendant que vous essayez de relever ce défi, c’est The Mandarin Oriental Barcelona. Situé au siège d’une ancienne banque, sur le célèbre et élégant Passeig de Gràcia, et à quelques pas de la spectaculaire La Pedrera de Gaudi, c’est l’endroit de loin le plus luxueux où vous pourrez passer la nuit. Avec beaucoup de la structure d’origine conservée dans la rénovation, ce qui attire tout d’abord votre regard, ce sont les quatre piliers géométriques qui forment la splendide entrée, finement sculptés avec des scènes d’hommes et de femmes travaillant dans les champs, les usines et les docks. À l’intérieur, les décors sont tout aussi impressionnants, et avec la célèbre designer Patricia Urquiola au gouvernail, cela ne devrait surprendre personne. Cet hôtel a beaucoup de joyaux dans sa couronne, dont le premier : le café et piscine sur le toit en terrasse. À part la piscine (qui bien sûr est magnifique et fournit un répit très apprécié après la chaleur de la ville), les vues panoramiques sont la principale attraction. Au neuvième étage, on peut boire un verre de champagne en regardant le Tibidabo d’un côté et la Casa Batlió de l’autre. Par temps clair (et c’est souvent à Barcelone), on peut même voir la mer.

 

Comme dit le proverbe peu connu (ok, ok, totalement inconnu) : on vient pour la vue, et on reste pour la nourriture. Avec quatre restaurants différents au choix, vous n’allez certainement pas mourir de faim. Notre préféré ? Les saveurs catalanes traditionnelles du chef Carmen Ruscalleda rendent le restaurant à deux étoiles Michelin « Moments » difficile à battre : il offre des plats qui comprennent le pigeon farci au porc Duroc et aux feuilles de Sakura, et un menu gastronomique excellent pour ceux qui veulent aller jusqu’au bout. Le BistrEau, moins officiel mais non moins délicieux, dirigé par Angel Leon, sert des fruits de mer de l’aube jusqu’au coucher du soleil, y compris une impressionnante table de coquillages pour le petit-déjeuner.

 

Avant de partir, n’oubliez pas la cour cachée de l’hôtel – le Jardin Mimosa – qui heureusement fait exactement ce qu'il dit sur le comptoir.

Vous pourriez aussi aimer

CONTACTEZ-NOUS

Sign in with
Sign in with your email address
Don't have an account
Country
FRANCE
Site Language: Français
Select Country
asia
Australia
Belgium
Canada
Chile
Denmark
France
Germany
Italy
Peru
Spain
Switzerland
Uk
USA