*

Les guides du Goût

Le Cap

Si on tient compte du fait que l’Afrique du Sud a commencé sa « renaissance » en 1994 avec l’élection de Nelson Mandela en tant que président, Le Cap a aujourd’hui à peine plus de 20 ans. Et son âge le lui permettant, elle semble - culinairement parlant - explorer le monde, son identité et les liens qui les unissent : en testant différentes personnalités – ou, dans ce cas, différents types de cuisine, avant de choisir la sienne. Ne pas avoir de culture culinaire solidement ancrée et unifiée permet d’être libre et suivre le rythme des tendances est exaltant (spécialement après avoir vécu l’isolement). La « Ville Mère » a souvent été le point d’entrée pour de nouvelles idées avant qu’elles n’entrent dans le pays au compte-goutte, et il y aura sans doute toujours une influence étrangère dans une ville qui attire plus de touristes que n’importe quelle autre dans le pays. Une chose est sûre : ce village cosmopolite n’est pas un microcosme de l’Afrique du Sud. La nature gâte les habitants du Cap avec le soleil, des produits en abondance, des sources d’eau de montagne et sa proximité immédiate avec la nature - les plages de sable blanc et les criques rocheuses sont facilement accessibles pour une pause après le travail au coucher du soleil et la Montagne de la Table est un repère constant. La priorité est donnée à un style de vie en extérieur, comme l’est le repas informel qui va avec. L’expérience ultime du Cap est de plonger prendre un homard dans les eaux de la Côte Ouest et de le manger à peine sorti de l’eau, les pinces bouillies et trempées dans de la sauce Marie-Rose, les queues badigeonnées de beurre citronné et cuites à la braise, le tout accompagné d’une bouteille de Chenin dans un seau à glace.

Parmi les plats que Le Cap peut revendiquer comme siens, on trouve le waterblommetjie (une petite fleur aquatique), ou potamot du Cap, qui est souvent mijoté avec du mouton et des feuilles d’oseille citronnées - autrefois le remède des matelots au scorbut embouteillé dans du...

Le mot afrikaans « bree » signifie « vaste » et cette large rue piétonne et chaleureuse est rapidement devenue une adresse séduisante pour la culture culinaire. Deux des locataires originaux à avoir ouvert avec une cuisine se trouvent l’un en face de l’autre...

Le mot « fynbos » signifie « petit buisson » en afrikaans et se réfère aux feuilles en forme d’aiguilles que l’on trouve en majorité dans la végétation indigène qui fait du Cap un Royaume floral - pas le plus grand mais certainement le plus riche des six...

Vous pourriez aussi aimer

CONTACTEZ-NOUS

Sign in with
Sign in with your email address
Don't have an account
Country
FRANCE
Site Language: Français
Select Country
asia
Australia
Belgium
Canada
Chile
Denmark
France
Germany
Italy
Peru
Spain
Switzerland
Uk
USA